inscrivez-vous à ma newsletter mensuelle

Photographe depuis les années 2000, Jérômine Derigny se penche sur des thématiques à caractère social et humaniste. Elle travaille sur les futurs durables, générateurs de liens sociaux, en France et dans le monde. Membre du Collectif Argos depuis 2006, elle porte son regard sur des sujets environnementaux tels que la transition écologique dans le monde, ou l’accaparement des océans. Ces travaux sont exposés en grand format et édités lors d’événements internationaux tels que les COP ou prochainement le congrès de l’UICN, contribuant à une prise de conscience du grand public sur les problématiques environnementales. Relier le local au global est une préoccupation constante dans le travail de Jérômine Derigny : elle montre par les sujets qu’elle choisit l’impact de l’action de l’homme sur lui-même, et sur la relation qu’il se crée à son propre environnement. Dès lors, elle pose la question de savoir comment il peut être acteur de son environnement.
Jérômine Derigny travaille notamment depuis plusieurs années sur les changements du territoire dans le Grand Paris. De la Petite Ceinture à la périphérie du Grand Paris, elle s’interroge sur la place du piéton, de l’animal et du végétal dans une mégapole en transformation.
Autant de réflexions sur les mutations et grands enjeux de ce monde, qu’ils soient liés au climat ou à l’urbanisme, en tout cas anthropiques.

Diplômée de l’Ecole Louis Lumière (92), Jérômine a également suivi une formation de photojournalisme à l’EMI-CFD (98). Elle intègre le Collectif Argos en 2006. Son travail est régulièrement publié dans la presse nationale. Elle a reçu le Prix Kodak de la Critique (2002), la Bourse 3P (2004), finaliste à l’Académie des beaux Arts (2011) et dossier remarqué à la bourse du Museum d’Hisoire Naturelle (2012).

Portrait réalisé par Bruno Lévy

collaborations fréquentes


Contact

Jérômine Derigny email : photo (at) jeromine (point) com